De récentes coproductions canadiennes brillent sur la scène internationale!

28 • 11

1- Sympathie pour le diable de Guillaume de Fontenay

Se déroulant à Sarajevo en 1992 pendant la guerre, cette coproduction France-Canada est le premier long métrage de ce cinéaste montréalais.   

Au Festival international du Film de Saint-Jean-de-Luz, ce drame a raflé le Grand prix, le Prix du Public, le Prix du jury Jeune et le Prix d’interprétation masculine (décerné à Niels Schneider pour son interprétation de Paul Marchand, le correspondant de guerre qui a écrit le livre ayant inspiré le film). Schneider a aussi gagné le Prix du meilleur acteur au Waterloo Historical Film Festival de Belgique. À ce même festival, le film a aussi remporté le Prix du public, le Prix des critiques et le Prix de la meilleure actrice (Ella Rumpf).

2 – The Body Remembers When the World Broke Open de Kathleen Hepburn et Elle-Máijá Tailfeathers

Cette histoire d’une rencontre fortuite de deux femmes autochtones issues de milieux différents est tirée de faits réels. 

Présenté au Festival international du film de Berlin, louangé dans le New York Times et réalisé par la société Array fondée par Ava DuVernay, cette coproduction Canada-Norvège a remporté le prix honorable de Meilleur long métrage canadien au Festival international du film de Toronto ainsi que trois prix Écrans canadiens (y compris Meilleure réalisation). Le film a aussi été présenté sur Netflix aux États-Unis, au Royaume-Uni en Australie et en Nouvelle-Zélande! P.-S. Pour en savoir plus, lisez notre article Pleins feux!

The Body Remembers When the World Broke Open

3 – The Song of Names de François Girard

Clive Owen et Tim Roth se partagent la vedette dans cette coproduction Canada-Hongrie. Un jeune violoniste disparaît pendant la Seconde Guerre mondiale, et son ami tente de le retrouver des années plus tard.

Le film, dont les droits de distribution aux États-Unis ont été achetés par Sony Pictures Classics, a été loué dans The Los Angeles Times et présenté en première au Festival international du film de Toronto. Il a aussi été présenté en clôture du San Sebastian International Film Festival et a gagné sept Prix Écrans canadiens, dont deux ont été décernés au compositeur canadien Howard Shore (qui a remporté trois Oscars pour la musique de Lord of the Rings). Fait amusant : Le Violon rouge, réalisé par Girard en 1998, avait aussi gagné l’Oscar de la meilleure musique de film (décerné au compositeur John Corigliano).

The Song of Names

 4 – La nuit des rois de Philippe Lacôte

Cette coproduction Côte d’Ivoire-France-Canada-Sénégal balaie la scène internationale et a récemment été en compétition au Festival international du film de Berlin! Se déroulant dans une prison en Côte d’Ivoire, le film a été présenté en première au Festival international du film de Venise avant de rafler un prix Amplify Voices au Festival international du film de Toronto, de remporter le prix Meilleure performance artistique au Thessaloniki Film Festival en Grèce, et de gagner deux Silver Hugos (Meilleure photographie et Meilleur son) au Chicago International Film Festival. (P.-S. Le film représentera aussi la Côte d’Ivoire aux Oscars dans la catégorie Meilleur film international!)

La nuit des rois

5 – Sweetness in the Belly de Zeresenay Berhane Mehari

Basée sur le roman de l’écrivaine canadienne Camilla Gibb et mettant en vedette Dakota Fanning, cette coproduction Irlande-Canada réalisée par le réalisateur éthiopien Zeresenay Berhane Mehari a été présentée en première au Festival international du film de Toronto. (Psst : la scénariste canadienne Laura Philiips a remporté un prix WCG pour son adaptation!)

Le film raconte l’histoire de Lilly, une orpheline qui, maintenant, aide les familles de réfugiés à se retrouver tout en recherchant l’homme qu’elle aime. Ce film a été financé par Eurimages, dont le Canada est fièrement membre!

6 – Possessor de Brandon Cronenberg

Les publics du Canada, des États-Unis et du Royaume-Uni dévorent ce terrifiant thriller de science-fiction du cinéaste torontois Brandon Cronenberg, distribué par Neon (États-Unis), Signature Entertainment (Royaume-Uni) et Elevation Pictures (Canada).

Cette coproduction Canada–Royaume-Uni mettant en scène des assassins « contrôleurs de pensées » a été présentée en première au Sundance Film Festival et a remporté les prix du Meilleur long métrage et du Meilleur réalisateur au Sitges International Fantastic Film Festival de Catalogne. Ça vous intrigue? Lisez notre article Pleins feux!

Possessor

7 – Advocate de Rachel Leah Jones et Philippe Bellaïche

Ce documentaire sur Lea Tsemel, une avocate israélienne juive qui défend les Palestiniens et les prisonniers politiques, est une coproduction Israël-Canada-Suisse ayant été présentée en première au Sundance Film Festival.

Coréalisé par le réalisateur canadien primé Paul Cadieux, ce documentaire a raflé plusieurs prix au Thessaloniki Documentary Film Festival, au Kraków Film Festival, au Hong Kong International Film Festival, au Palm Springs International Film Festival et au Docaviv International Documentary Film Festival. (P.-S. Le film a été présélectionné aux Oscars dans la catégorie Meilleur documentaire!)

Advocate

8 – French Exit de Azazel Jacobs

Cette coproduction Canada-Irlande a été présentée en clôture au New York Film Festival 2020. Écrit par le Canadien Patrick deWitt, qui a adapté son roman au cinéma, le film suit Michelle Pfeiffer dans le rôle d’une mondaine désargentée qui quitte New York pour Paris avec son fils et son chat.

9 – My Salinger Year de Philippe Falardeau

Mettant en vedette Sigourney Weaver et Margaret Qualley, cette coproduction Canada-Irlande a été présentée en première mondiale à la Berlinale et est distribuée par IFC Films aux États-Unis! Réalisé par le réalisateur canadien primé Philippe Farladeau, le film se déroule dans le New York des années 1990 et raconte l’histoire d’une jeune écrivaine qui travaille dans une agence littéraire et répond au courrier d’admirateurs adressés à l’écrivain J.D. Salinger. 

My Salinger Year

10 – The Nest de Sean Durkin

Cette coproduction Royaume-Uni–Canada a été présentée en première au Sundance Film Festival. Lors de ce même festival, en 2011, le réalisateur canadien Sean Durkin a gagné le prix Meilleur réalisateur pour son film Martha Marcy May Marlene.

Mettant en vedette Jude Law et Carrie Coon, The Nest raconte l’histoire d’un homme ambitieux qui quitte les États-Unis pour s’installer en Angleterre avec sa famille dans les années 1980 (IFC Films a acheté les droits de distribution aux États-Unis, et FilmNation Entertainment a acheté les droits de distribution à l’échelle internationale).

Voici encore plus de raisons convaincantes de devenir partenaire du Canada!

Dans la même catégorie

Le Canada se dirige vers Cannes avec un nouveau traité de coproduction Canada-France

jouer_rouge.svg

Votre guide vidéo de la coproduction avec le Canada

Votre ‘Premier Regard’ sur les prochains succès cinématographiques du Canada

Présélection des Oscars : le Canada dans la course!

Revue de l’année 2021

Six coproductions à succès de 2021

IBCC 2021 : les coulisses de l’industrie audiovisuelle canadienne!

Des producteurs canadiens parlent des Rencontres de coproduction francophone

En route : les producteurs canadiens aux forums européens!

Énoncé de collecte

de renseignements personnels

Infolettre RDVCanada

Afin de procéder à votre inscription à l’infolettre, nous devons obtenir certains renseignements personnels à votre sujet. Le présent énoncé explique pourquoi ces renseignements sont nécessaires et à quoi ils serviront.

Inscription à l’infolettre

Les renseignements personnels sont collectés afin de vous inscrire à l’infolettre pour que vous puissiez recevoir de l’information par courriel. Ces renseignements comprennent notamment votre adresse de courriel, votre nom, votre préférence linguistique ainsi que votre emplacement (province et pays. Les renseignements personnels liés à votre inscription transigeront par la plateforme CakeMail, laquelle permet le traitement et l’hébergement de l’information au nom de Téléfilm Canada, en conformité avec les politiques de ce fournisseur de services disponibles au(x) lien(s) suivant(s) : https://www.cakemail.com/ca-fr/conditions-dutilisation; https://www.cakemail.com/ca-fr/politique-de-confidentialite.

La cueillette et l’usage fait des renseignements personnels sont conformes aux dispositions de la Loi sur la protection des renseignements personnels et sont en lien avec la mission de Téléfilm Canada telle que spécifiée à l’article 10 de la Loi sur Téléfilm Canada. Ces renseignements peuvent être utilisés à des fins d’évaluation, de compilation de statistiques et d’établissement de rapports. Ces informations sont versées dans le fichier de renseignements personnels Communications publiques (POU 914).

Demande d’informations sur la vie privée

Si vous avez une question, un commentaire, une préoccupation ou une plainte au sujet de l’application de la Loi sur la protection des renseignements personnels et des politiques connexes, veuillez communiquer avec le coordonnateur de la protection des renseignements personnels de Téléfilm Canada par courriel à ATIP-AIPRP@telefilm.ca, par téléphone au (514) 283-6363 ou (800) 567-0890, par télécopieur au (514) 283-8447, ou en écrivant à :

Coordonnateur de l’accès à l’information et de la protection des renseignements personnels
Téléfilm Canada
360, rue Saint-Jacques, bureau 600
Montréal (Québec) H2Y 1P5

Si vous n’êtes pas satisfait(e) de notre réponse à l’égard de vos préoccupations au sujet de la protection de vos renseignements personnels, vous pouvez communiquer le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada par courriel, à : info@priv.gc.ca ou par téléphone, au (800) 282-1376.