Saviez-vous que c’est un film canadien qui a gagné le Prix du public pour le meilleur long métrage narratif au prestigieux Palm Springs International Film Festival, qui a eu lieu du 3 au 14 janvier 2019?

The Grizzlies de Miranda de Pencier se déroule dans la communauté inuite de Kugluktuk, au Nunavut, un village reculé où le taux de suicide est élevé. Le film raconte l’histoire d’étudiants qui trouvent un sens à leur vie grâce à leur équipe de crosse, nommée les « Grizzlies », et à leur quête pour se qualifier au championnat national. Ce drame met en vedette de jeunes talents autochtones et l’actrice renommée Tantoo Cardinal (membre de l’Ordre du Canada et récipiendaire de l’Hommage Diamant Birks aux femmes de l’année en cinéma 2018). Tourné à Iqaluit, au Nunavut, à Guelph ainsi qu’à Toronto, ce premier long métrage de De Pencier est basé sur une histoire vraie.

Après la première mondiale du film au Festival international du film de Toronto, The Grizzlies a été présenté en première américaine à Palm Springs, où il a été encensé par la critique. La réalisatrice Miranda de Pencier était présente au festival au côté de la coscénariste Moira Walley-Beckett. L’année dernière, de Pencier a aussi remporté le Prix de la Guilde canadienne des réalisateurs pour la contribution exceptionnelle à la réalisation d’un long métrage. Ce film a également reçu le Prix Coup de cœur du public pour un long métrage narratif canadien au Festival international du film de Calgary.

(En passant…The Grizzlies arrivera sur les écrans au Canada en avril 2019!)

Palm Springs regorgeait de talents canadiens

Palm Springs regorgeait de talents canadiens cette année, avec une importante sélection de films d’ici, dont cinq longs métrages et trois documentaires : Chien de Garde de Sophie Dupuis, qui a également représenté le Canada dans le cadre du processus de nomination pour l’Oscar du Meilleur film en langue étrangère, Giant Little Ones de Keith Behrman, Mouthpiece de Patricia Rozema, et La disparition des lucioles de Sébastien Pilote. Du côté des documentaires, il y a The Accountant of Auschwitz de Matthew Shoychet, Botero de Don Millar et Sharkwater Extinction de Rob Stewart. Sans oublier The Boys of St-Vincent de John N. Smith qui a été présenté dans le cadre du volet rétrospective du festival.