Nouvelle de dernière heure! La courte liste des Oscars a été dévoilée mes amis et les talents canadiens y occupent une belle place. Qui se rendra jusqu’aux nominations? Nous le saurons le 13 janvier 2020.

Entretemps, célébrons les contenus canadiens qui sont encore dans la course. Entre des coproductions, un compositeur, des courts métrages et un long métrage documentaire, cinq candidats illustrent le talent exceptionnel, l’attrait international et la réussite de notre industrie sur les plans créatif et commercial. Nous sommes extrêmement fiers d’être un chef de file mondial en matière de coproduction, avec des ententes ou des traités de coproduction audiovisuelle officiels avec près de 60 pays. Pour en savoir plus sur la passion que nous inspire la coproduction, voici huit raisons de coproduire avec le Canada.

Alors qui sont ces talents canadiens?

  • Dans la catégorie Long métrage documentaire apparaît L’avocate, un des 15 films à accéder à la courte liste sur un total de 159 soumissions. Comptant parmi ses coproducteurs un Canadien primé, Paul Cadieux, cette coproduction Israël-Canada-Suisse raconte l’histoire de Lea Tsemel, une avocate juive israélienne qui défend les Palestiniens et les prisonniers politiques. Le film a épaté dans le circuit des festivals, depuis sa première au Festival du film de Sundance jusqu’à sa projection à Hot Docs et au Festival international du film de Hong Kong, où le jury lui a décerné le prix du Meilleur documentaire!

Dans la courte liste de la catégorie Court métrage :

Court métrage de fiction :

  • Brotherhood de Meryam Joobeur
    Cette coproduction Canada-Tunisie-Qatar-Suède raconte l’histoire d’un berger tunisien qui accepte difficilement la mystérieuse nouvelle femme de son fils. Après une présentation en première au Festival international du film de Toronto en 2018, où il a raflé le convoité IWS Short Cuts Award remis au meilleur court métrage canadien, ce drame d’une durée de 25 minutes a remporté des tonnes de prix, incluant une mention spéciale du jury au Festival du court métrage de Clermont-Ferrand.

Court métrage d’animation :

  • Physique de la tristesse de Theodore Ushev

Cette production de l’Office national du film (portée par la voix de Rossif Sutherland) suit un type mystérieux alors qu’il se remémore sa jeunesse et son enfance en Bulgarie.

  • Oncle Thomas – La comptabilité des jours de Regina Pessoa

Autre production de l’ONF à s’être démarquée, ce film est l’hommage cinématographique d’une cinéaste à l’une des personnes qui l’a inspirée sur le plan artistique : son oncle.

Ce n’est pas tout! D’autres talents canadiens font parler d’eux dans cette course aux Oscars.

  • Le compositeur canadien Christophe Beck pourrait lui aussi obtenir une nomination dans la catégorie Musique originale pour son travail dans le film Frozen II.

Revenez nous voir régulièrement pour tout savoir sur les talents canadiens aux Oscars! La 92e cérémonie aura lieu le 9 février 2020.